Trébeurden – Morlaix

« S’ils te mordent, mords les » devise de Morlaix

S’il est agréable de finir une journée par une longue descente vers une plage isolé, il est moins sympathique d’en repartir le matin. Pas de stop, cette fois ci on pédale et jusqu’à Morlaix. La fatigue se fait sentir mais la route est superbe. Bien sur on se perds un peu car sinon ce n’est pas drôle. Les villes, lieu dit ont une consonnance de plus en plus en plus bretonne, Plou-ceci, ty-cela, ker-truc… Nous terminons par longer la ria de Morlaix qui sépare le Léon du Trégor. Avec un vent de face et une vue sur la gare qui est tout en haut de la ville, on comprends mieux le fort taux de suicide qui existe ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *