Francilienne

Après être partie dans un peu toutes les directions autour de Paris j’ai finalement repris se bon vieux proverbe islandais qui dit qu’aller de l’avant c’est (aussi) tourner en rond! me voilà donc parti pour un premier tour de l’île de France (pour être honnête l’idée vient de Charlotte, mais elle n’a finalement ps pu m’accompagner)

La première partie du tour débute à Versailles, un vendredi après le boulot, et en rentrant d’un super vol, la météo est bonne, je connais la région un peu par coeur et trace donc rapidement ma route jusqu’à Mantes-la-jolie. Arrivé la bas je traverse la Seine et entre dans le vexin, le relief se creuse, les petits village de pierre blanches se succède le long de petites route peu fréquenter, la promenade est agréable mais l’heure tourne et la fatigue se fait sentir. Une crevaison arrive ainsi facilement à bout de ma motivation et je bifurque vers Pontoise, d’ou je prend le transilien, il est déjà 19h30…

Le lendemain, après de grandes hésitations je me motive finalement pour la seconde partie. Je projetait de partir de rambouillet, mais la SNCF en décide autrement: mon transilien reste bloqué à la verrière, je le laisse donc derrière moi et m’élance à travers la vallée de Chevreuse. Je fait ma première pause au pied du chateau de Dourdan, qui valait bien le détour puis poursuit toujours sur de petites routes jusque Etrechy. Je déjeune dans une pizzeria assez glauque à l’entrée de la forêt de Fontainebleau, que je traverse ensuite rapidement. Traversant la Seine une seconde fois je rejoint de grandes plaine agricoles qui m’amènent à Nangis d’abord, puis à Coulommier ou s’achève la seconde partie de mon tour.

N’étant plus chômeur je suis contraint d’attendre une semaine pour achever ma boucle. C’est donc le vendredi suivant que je m’élance. Sortant d’une visite de site à Conflans, je prend un sandwich sur les bords de Seine puis enfourche mon vélo. Je rejoint Pontoise puis longe la vallée de l’oise jusqu’à Beaumont ou je bifurque vers Chantilly. Poursuivant ma route j’arrive à Senlis, un magnifique village médiéval ou je m’arrête faire un peu de tourisme. J’achève enfin ma boucle en traversant les vallées de l’ourcq et de la marne. J’arrive à la ferté sous jouarre ou je me commande une pizza pour fêter ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *