Zalau – Turda


Nous sommes sortis de Zalau par la grande route qui passe un col pour nous mettre de bonne humeur. On quitte assez vite la circulation pour profiter de la campagne roumaine. Le goudron n’est pas de très bonne qualité mais la route reste agréable. A Dragu c’est le drame : plus de route mais une piste de qualité médiocre qui nous invite à une longue randonnée en tong. Profitons en pour partager la théorie des tongs. On s’est demandé à Berlin comment nous avions supporté l’an passé autant de marche en tong tellement c’est désagréable et douloureux. Nous avons compris qu’après une journée en chaussure de vélo : la tong se transforme en chausson moelleux. Ce qui nous permet de marcher des kilomètres dans un confort exceptionnel.
Nous retrouvons du bitume à Aschileu sur Mic bien énervés et affamés. Il fait une chaleur épouvantable et il nous faut parcourir 20km pour trouver des cookies puis encore 20 pour un vrai déjeuner. Nous découvrons Cluj-Napoca, ville bordélique et délabrée mais plutôt jolie. Il est tard et la meteo nous avait annoncé des orages, nous prenons donc l’option train qui nous évite 30km d’autoroute ou de sentiers… Bon choix puisque l’orage arrive effectivement pendant le trajet en train. Bien que le train ne soit pas totalement étanche, il reste un bon abri. Il nous reste ensuite une quinzaine de kilomètres à parcourir pour atteindre enfin Turda. Nous voyons l’orage au loin mais celui là ne nous atteindra pas. Nous avons roulé 100km, départ 7h30 (après un petit dej aux saucisses) arrivée 18h… Mentalement pas évidente cette journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *