Debrecen – Zalau


A 5h30 ca grouille déjà dans les rues de Debrecen, les hongrois ne semblent pas adeptes de la grasse matinée. Grâce à la super carte spéciale cycliste, offerte par l’office du tourisme, nous rejoignons la frontière hongro-roumaine en évitant les fameuses routes interdites aux vélos, charettes et tracteurs. Le paysage est plat et la route est vite déserte. Une piste cyclable nous conduit de Letavertes au poste de frontière : le rêve. Nous passons la douane et de l’autre coté le contraste est saisissant. Dès les premiers kilomètres nous dépassons des calèches et des engins agricoles (victimes de tchernobyl ?). Le tout sur des routes de campagnes pavées et défoncées. Petit à petit le paysage se vallonne. A partir de Marghita la qualité de la route s’améliore. Tout les 2km un panneau indique que la route est abimée sur 2km. Cela dure jusqu’a Nusfalau ou nous prenons une pause déjeuner. Après quoi on devait rejoindre Crasna mais on a raté la route… Nous avons donc pédalé sur la grande route qui a au moins l’avantage d’être bien bitumée et s’avère finalement pas trop fréquentée. Les quelques collines que nous avons grimpées nous ont offerts de belles vues. Nous arrivons enfin à Zalau, ville roumaine sans grand intéret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *