Col de la Ramaz

Commençons par savourer le plaisir du train de nuit : s’endormir dans la banlieue parisienne pour se réveiller au milieu des montagnes. La ballade débute sur le parvis de la gare de Cluse. Nous prenons la route vers Châtillon avec dans l’idée que la route va monter longtemps. Une descente nous mène pourtant à Tanninge, ou une passante nous confirme que nous sommes bien sur la route de Mieussy et que c’est plat. Au bout de quelques centaine de mètres, il faut admettre que plat est un point de vu de femme qui monte toujours en voiture. La pente est douce jusqu’à Mieussy, puis s’accentue fortement. La montagne est verte, on aperçoit le mont blanc au loin et le paysage nous fait vite oublié la difficulté de la montée. Arrivés à Sommand, nous retrouvons l’ami d’un ami qui nous remet les clés de l’appartement. Après une pause restaurant sieste, on s’attaque aux derniers kilomètres qui mènent en haut du col. La vue est splendide, nous attaquons la descente vers Praz-de-Lys, avec pour objectif de trouver de la nourriture : nous reprendrons la route en sens inverse avec le plein de saucissons et fromages. Apéro time !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *