Pamplune – Burgos

pamplune

col aigle

DSC01022

J’avais prévu hier soir d’écourter un peu mon étape pour me faire une journée un peu plus tranquille, c’était une bonne idée mais c’était sans compter le vent… En vélo il peut être votre meilleur allier, mais aujourd’hui il a été pour moi véritable ennemi. Vous n’imaginez pas à quel point une journée peut avoir l’air longue quand on la passe à se battre contre un vent glaciale. Ainsi donc ce matin je me suis lancé dans les petites montagnes espagnoles, j’ai monté un premier col magnifique, en contrebas d’une falaise ou nichaient de nombreux aigles. C’est ensuite que le vent s’est levé. La route n’en reste pas moins magnifique mais bon, J’ai un peu trop le temps de la regarder à mon gout…
Autre difficulté de la journée: l’approvisionnement. Alors que jusqu ici les région traversées par le chemin de st Jacques semblaient entièrement organisées autour du voyage itinerant et étaient donc parfaitement équipés. Ici les villages de montagne, constituée de petite maisons agglomérée autour d’une église et qui forment de magnifiques taches blanches dans le paysages n’offrent pas le moindre commerce, et je ne parle même pas de restaurant… C’est donc seulement en descendant, vers 15h, que je me trouve a manger. Les derniers kilomètres à parcourir descendent le long d’un petit ruisseaux dans une vallée verdoyante, en 45 minutes me à la gare de Miranda de ebro. 30 minutes de retard et 45 minutes de train plus tard j’arrive dans la très jolie ville de Burgos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *