Tekirdag – Edirne

crevaisonbase militairePressés de quitter la Turquie et son enfer urbain, nous adaptons l’itinéraire pour couper par la Grèce. La carte nous indique un poste frontière sur une petite route à 110km. Nous avalons les kilomètres dans un paysage vallonné, parsemé de champs de tournesols. Tout se passe à merveille jusqu’à la ville qui précède la frontière. Nous prenons enfin du plaisir à pédaler. Les autochtones ne semblent pas connaitre la direction de la Grèce. Normal il n’y a pas de route en vrai ! Nous sommes recueillis par des soldats qui nous offre un café face à la Grèce qui se trouve de l’autre coté de la rivière Meric. Il y a un pont pour les trains qui ne passent plus c’est « forbiden ». Résultat, taxi brousse jusqu’a Edirne, ville que l’on voulait éviter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *