Nuremberg – Francfort

Peut-être pourrais-je du baptiser ce voyage « vent de face et souffrance » plutôt qu’Allemagne…

En effet alors que mes jambes se souvenaient encore douloureusement de la journée d’hier elles ont retrouvé dés ce matin le même vent de face, toujours aussi fort (34km/h si on en crois la météo) Alors évidemment la journée n’a pas été de tout repos…

J’avoue que je ne sais même pas trop quoi raconter de la mâtiné tant mon esprit était entièrement occupé à lutter contre le vent. Je me souviens avoir quitter Nuremberg travers une banlieue plus belle mais tout aussi démesurée que celle que j ai traverser hier pour entrer, j ai ensuite du changer mon itinéraire à plusieurs reprise pour éviter une route qui s est avérée interdite au vélo. J ai donc empreinte de petite route, plus longue mais sans doute aussi plus jolie puisque elle traversait de charmant village tout en longeant une petite rivière.

Vers 10h le problème du ravitaillement ce pause à nouveau, et comme la veille tout est fermé, j atterri donc dans une station service et paye trois euros un paquet de faux petits Lu…
Les 60 kilomètres suivants, tout aussi vengé se font dans un paysage vallonné qui m amène jusqu’à Wurzburg, une ville que je connais bien pour y avoir passé 10 jours lorsque j étais au lycée. Je suis exténué et la tentation d abandonner est grande.

Après un bon repas je me motive néanmoins pour repartir mais modifie mon itinéraire pour suivre le Main et une voie ferrée qui me permet d abandonner à tout moment. Malgré la grande beauté des bords de main, je le ferais finalement à Gemunden, 40km après wurtzburg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *