Munich – Nuremberg

Arrivé la veille au soirparle train,je n’avais pas eu le temps de faire un tour dans la ville: je lenfait donc au reveil, tout en degustant une patisserie allemande.
Au moment ou je me decide a partir (meme quand on connait deja la ville, il est difficile d en faire le tour en une heure et demie mais il faut bien se decider a partir tout de meme…) la pluie me retient encore un petit quart d’heure. Elle ne s’arrete pas vraiment mais je m’impatiente et m elance donc!

Je suis immediatement frappé par l attention porté au velo, du pannea8 indiquant un itinéraire de sorti de la n ville confortable aux inombrable piste cyclable qui longent les routes et meme les autoroutes (avec 5m d arbre et de vegetation entre les deux rassurez vous) tout est impressionnant et tres confortable!

Le matin, Je parcours un paysages charmant sans qu il ne soit vraiment exceptionnelle, et arrive finalement vers midi et sans encombre a Ingolstadt, une petite ville typiquement bavaroise etpleine de charme. J’y dejeune dans un restaurant qui le permet par chance d eviter une averse de grele, puis me promène dans la ville de nouveau sous le soleil.

L’apres midi le paysage se vallone, et le vent, deja present se matin s’affirme. Il est bien sur contre moi alors que je remonte de petites gorges. Les paysages sont tres beaux et ponctué de petit village super mignon mais ça n enleve pas la difficulté ; d autant que je realise bientot que tous les magasins sont fermé etqu il mest impossible de faire une pause cookies, qui auraitpourtant été mérité. A 17h je n en peut plus et je craque donc pour une pausegauffre chocolat et glace vanille a l eiscaffe de Roth, une experience qui me rappel mes premier sejour en allemagne et qu il n’est pas impossiboe que je reitere demain.
Reposer j affronte le vent sur les 30 derniers kilomètre sans trop en soufrir et arrive ainsi a Nuremberg, l etalement de la ville et terrifiant et je fait 10km dans une banlieue pavillonnaire qui afflige mes yeux d’urbaniste mais j arrive finalement au coeur de la magnifique vieille ville, dont les remparts et maisons a pans de bois me font rapidement oublier le vent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *